Activités du Ministre

01 / 03 / 2017

Le Ministre de l’Energie inaugure les travaux d’une rencontre entre la CREG et les Opérateurs du Secteur de l’Electricité et de la Distribution du Gaz par Canalisations


Le Ministre de l’Energie, M. Noureddine Boutarfa a inauguré ce matin, lundi 27 février 2017, les travaux d’une rencontre entre la Commission de Régulation de l’Electricité et du Gaz (CREG) et les opérateurs du secteur de l’électricité et de la distribution du gaz par canalisations.

La rencontre organisée par la Creg avait pour finalité de renforcer les liens entre l’autorité de régulation et les différents acteurs en favorisant le dialogue et la concertation et en contribuant à créer des synergies propices à l’amélioration des performances et à l’exercice des métiers de l’électricité et du gaz.

Le Président de la Creg, M. Abdelkader Choual a d’ailleurs insisté sur la nécessité d’une « concertation permanente et productive devant aboutir d’une part, à l’atteinte des objectifs d’intégration des énergies électrique et gazière et, d’autre part, à l’insertion des opérateurs dans une démarche de progrès continu notamment en matière de mise à niveau technique, du développement des systèmes d’information et de l’efficience économique des activités ; l’objectif final étant de jouer un rôle majeur dans le développement économique accéléré que connaît notre pays ». Le PDG de Sonelgaz, M. Mustapha Guitouni a quant à lui insisté sur l’importance du dialogue entre le régulateur et les opérateurs et sur la nécessité de trouver des solutions aux difficultés qui freinent l’atteinte des objectifs d’amélioration du service. Le PDG de Sonelgaz a également témoigné de la disposition du Groupe Sonelgaz a travaillé étroitement avec le régulateur pour mieux servir le consommateur et contribuer activement à satisfaire la demande en énergie.

Dans son allocution inaugurale, le ministre de l’Energie a profité de cette occasion pour d’abord « rendre un hommage appuyé aux équipes opérationnelles des sociétés du Groupe Sonelgaz qui ont démontré encore une fois leur engagement en faveur du service public en travaillant durement au plus fort des orages et des précipitations de neige que notre pays a connus cet hiver afin de maintenir les réseaux et pour reprendre au plus vite l’alimentation quand celle-ci a été interrompue ». Par cet hommage, le ministre a tenu à rappeler l’enjeu premier des métiers des électriciens et des gaziers qui consiste essentiellement en l’accomplissement de la mission de service public même dans les conditions les plus difficiles : « l’énergie est en amont de tout progrès » a déclaré le ministre. C’est pourquoi, a-t-il ajouté « nous sommes réunis aujourd’hui pour discuter des conditions de rendre l’accès à l’énergie plus facile aux opérateurs économiques et pour discuter des voies et moyens pour que ces métiers soient à la mesure des attentes des citoyens, des industriels et de l’idée que nous nous faisons de notre pays dans les années à venir ».


Le Ministre de l’Energie a ensuite mis l’accent sur l’importance des programmes indicatifs des besoins en moyens de production d’électricité et de l’approvisionnement du marché national en gaz qui constituent le point de démarrage et les intrants pour les plans de développement des réseaux de transport de l’électricité et du gaz. A ce propos, il y a lieu de noter que le programme décennal introduit pour la première fois la réalisation d’une capacité supplémentaire en énergies renouvelables, plus particulièrement en solaire photovoltaïque, d’une puissance de 4 000 MWc décomposée en 3 lots de près de 1 300 MWc chacun sur une période de 5 à 6 ans. M. Boutarfa a appelé dans ce sens la Creg et les opérateurs à s’intéresser plus intensément aux aspects techniques et économiques des énergies renouvelables : « Les EnR doivent constituer une préoccupation majeure de la Creg et des opérateurs » a-t-il déclaré. Il a appelé la Creg et les opérateurs à multiplier les consultations de façon à devenir non seulement des forces de proposition mais encore des acteurs solides et déterminants dans la réflexion sous-tendant à la mise en œuvre du programme des EnR, notamment dans les volets liées au lancement et gestion des appels à investisseurs, appels d’offres, cahiers des charges…etc.

Le Ministre a enfin appelé à faire montre de créativité en proposant des processus permettant de maintenir les équilibres en matière des charges inhérentes au service public et autres charges liées au fonctionnement des systèmes électriques et gaziers. Il a surtout mis l’accent sur la nécessité de mutualiser les ressources et d’optimiser les coûts de réalisation des ouvrages et des infrastructures pour ainsi mieux répondre aux besoins des citoyens et des collectivités.



Hydrocarbures  |  Energies   |  Patrimoine énergétique   |  R-H & Formation