La société BAOSEM

Allocution de Monsieur Chakib KHELIL
Ministre de l'Energie et des Mines et Président Directeur Général de Sonatrach
lors de la cérémonie de création de

la société BAOSEM

Alger, 14 Octobre 2002

Mesdames, Messieurs,

La société d'édition et de publicité que viennent de créer ensemble Sonatrach, Sonelgaz, Naftal et Naftec est un outil précieux dont elles viennent de se doter au service du Secteur de l'Energie et des Mines et de l'économie nationale.

Elle a en effet pour objectif d'assurer en priorité la réalisation et la commercialisation du Bulletin des Appels du Secteur de l'Energie et des Mines, bien connu désormais sous le nom de Baosem.

C'est d'ailleurs la notoriété acquise en si peu de temps par cette publication qui a, je crois, conduit les sociétés associées à  appeler leur nouvelle filiale conjointe : BAOSEM, tout simplement.

Cette société doit maintenant élever la qualité du Bulletin, le réaliser de manière plus professionnelle et surtout le rendre accessible à  tous les opérateurs algériens et étrangers susceptibles d'être intéressés par nos appels d'offres. Et pour cela la société est chargée de réunir dans les meilleurs délais les conditions pour placer le Baosem sur le circuit commercial en Algérie et à  l'étranger.

Mesdames, Messieurs,

Lorsqu'il y a un peu plus d'une année, nous avions lancé le Baosem, nous avions conscience qu'une telle publication était indispensable si on voulait assurer le succès de l'application, dans tout le secteur de l'Energie et des Mines, des nouvelles dispositions relatives aux passations des marchés, à  savoir la procédure de l'appel d'offre en deux temps avec ouverture publique des plis et attribution séance tenante des contrats. Il nous fallait en effet disposer d'un outil entièrement et exclusivement dédié à  cet objectif, offrant la disponibilité et la flexibilité nécessaires à  nos entreprises et à  nos administrations pour les aider à  opérer les changements attendus dans leurs méthodes de gestion. Un tel support n'existait pas sur le marché. Nous avons du le créer.

A ce jour son bilan, au delA des problèmes de la période d'apprentissage, est remarquable. Plus de quatre mille appels d'offres ont été ainsi publiés par le Baosem.

Outre la discipline à  laquelle il a astreint nos structures et l'intérêt pour nos marchés qu'il a suscité chez de nouveaux opérateurs nationaux et étrangers, le Baosem nous a surtout permis de constituer une banque de données d'une valeur incontestable.

Gr ce à  lui, nous savons maintenant quels biens et quels services nous avons achetés, dans la période, par toutes les entités de notre secteur, entreprises et administrations confondues. Nous savons oû nous les avons achetés et combien ils ont coûtés. Nous avons aussi sensiblement amélioré notre connaissance du marché et de ses potentialités.

Mesdames, Messieurs,

Je disais, il y a moment, l'importance du Baosem y compris pour l'économie nationale. Effectivement.

Cela se réalise déjA , naturellement, à  travers l'amélioration de la gestion, de l'efficacité et des performances de notre propre secteur à  laquelle il contribue directement. Mais cela va se réaliser aussi à  travers les possibilités ouvertes aux opérateurs nationaux par la banque de données que nous constituée et que j'ai évoquée. Comme j'ai eu à  le dire lors du séminaire que nous avons organisé avec le Ministère de le Petite et Moyenne Entreprise, il y a une dizaine de jours à  la zone industrielle d'Arzew, nous allons mettre cette banque de données à  la disposition des opérateurs et investisseurs nationaux. Cela va leur permettre de connaître nos besoins réels dans le détail, en termes de spécifications techniques, de volume et de quantités, de durée des marchés et de leur localisation. Ce sont des données consolidées qui offrent des opportunités formidables à  tous ceux qui veulent les saisir et s'investir dans la compétition qui est ouverte à  tous en toute transparence et avec la plus grande équité.

VoilA donc pourquoi nous considérons le Baosem comme un outil stratégique et voilA pourquoi la société que nous avons créée aujourd'hui a un rôle décisif à  jouer. Elle doit en conséquence bénéficier du soutien des sociétés mères et de celui de notre administration. Le mien lui est entièrement acquis.

A l'instar de toutes nos filiales, la société BAOSEM s'intègre dans la stratégie de notre Groupe. Comme toutes les autres, elle évolue dans un environnement concurrentiel. Elle devra être compétitive et créer de la richesse pour ses propriétaires.

Sa priorité reste la réalisation et la diffusion commerciale du Baosem, mais son objet social, qui est l'édition et la publicité, lui offre un potentiel de développement réel.

Je lui souhaite bonne chance et beaucoup de succès.

Je vous remercie.



Hydrocarbures  |  Energies   |  Patrimoine énergétique   |  R-H & Formation