Pétrochimie

L’industrie pétrochimique exploite actuellement, deux complexes et une unité de production de Polyéthylène à Haute Densité (PEHD) à savoir : 

  • Le Complexe Ethylène & dérivés (CP1K), situé à Skikda, produit de l’éthylène, du polyéthylène à basse densité, du Polychlorure de vinyle (PVC), de la soude et de l’acide chlorhydrique (HCL). 
  • L’Unité PEHD  (Polymed), située également à Skikda, produit du polyéthylène à haute densité. 
  • Le Complexe Méthanol & dérivés (CP1Z), situé à Arzew, produit du méthanol, du formaldéhyde, de la formurée et des résines. 

Afin de relancer la pétrochimie, l’entreprise nationale Sonatrach a adopté un plan de développement, qui vise au moins trois objectifs : 

  • Valoriser les ressources hydrocarbures pour satisfaire les besoins du marché national en produits pétrochimiques ; 
  • Augmenter les exportations du pays ; 
  • Contribuer à une plus grande intégration de l’industrie nationale avec pour objectif de stimuler l’investissement en aval au niveau de la transformation finale et la création de PME /PMI. Toutes les filières sont concernées par ce programme. Ces filières  sont : 
  • Filière Plastiques ;
  • Filière Caoutchoucs ;
  • Filière Textiles ;
  • Filière engrais ;
  • Filière Chimie. 

Dans ce cadre, deux projets de réalisation de deux complexes d’ammoniac et d’urée à Arzew en partenariat sont en phase de réalisation, à savoir : 

  • Complexe Ammoniac et Urée à Arzew, en partenariat avec la société Egyptienne «Orascom Construction Industries (OCI)» d’une capacité de production de  4440 tonnes/j Ammoniac et 3450 tonnes/j d’urée. 
  • Complexe Ammoniac et Urée à Mers El Hadjadj (Arzew), en partenariat avec le partenaire Omanais ‘’Suhail Bahwan Group Holding/(SBGH)’’ d’une capacité de production de 4000 tonnes/j d’Ammoniac et 7000 tonnes/j d’urée. 

Ces deux projets seront réceptionnés durant le dernier trimestre de l’année 2012.

Un autre projet est en cours de négociation avec un partenaire étranger pour la réalisation d’un à complexe de vapocraquage d’éthane. La capacité de traitement est de 1,4 millions tonnes/an d’éthane. 

D’autres projets sont en phase de maturation, il s’agit de : 

  • Déshydrogénation du Propane et production de polypropylène (PDH/PP).
  • Reformage Catalytique de naphta pour la production d'aromatique. 




Hydrocarbures  |  Energies   |  Patrimoine énergétique   |  R-H & Formation